Zouk vs Kizomba

En guise d’avant-propos, je vous informe que les informations suivantes sont sujettes à caution. Souvent fondées sur ma mémoire, je n’ai pas fait de recherches poussées sur ce sujet, n’hésitez à m’informer dans les commentaires d’éventuelles erreurs, approximations ou des interprétations que vous trouvez erronées.

hqdefault

Depuis quelques années déjà, le Kizomba (ou la Kizomba) est devenu un phénomène de mode. Les cours de Kizomba fleurissent, les soirées laissent une place de plus en plus importante à ce style. Il y a même des soirées consacrées uniquement à ces danseurs, les kizombeiros. Or ce succès enthousiasment certains et désespèrent d’autres. J’ai pu remarquer 3 critiques principales (il y a p-t d’autres…) au Kizomba: Premièrement, les soirées Salsa commencent gentiment à se scinder entre les personnes affectionnant cet effet de mode et les aficionados de la salsa dont je fais partie. Je ne vais pas m’étendre plus sur ce sujet c’est une question de goût. Ensuite, les danseurs (surtout à Paris) regrettent le temps où il n’y avait pas besoin de prendre de cours pour zouker collé-séré en soirée ( regardez cette article. http://www.enchufla.fr/2011/09/la-kizomba-a-tue-le-zouk/.) Enfin, pour les antillais des petites Antilles, le Kizomba est une copie à l’identique du Zouk Love. Développons plus en détail cette critique, le Kizomba est-il vraiment un style musical nouveau? Pour répondre à cette question, revenons sur l’histoire du Zouk Love et du Kizomba: Comme la salsa, le rock et bien d’autre , le Zouk et le Kizomba désignent autant le style musical que la danse qui l’accompagne. Dissocions les deux termes, la musique en premier lieu. Le Zouk est inventé dans les années 80 par le groupe antillais Kassav. Ensuite, le Zouk devient « love » lorsque cette musique ralentit et devient plus romantique. Par la suite, Kassav’ fait des concerts à Luanda, capitale de l’Angola, ce fut un véritable succès. Les artistes locaux reprennent cette musique pour la faire à leur sauce. D’après ces artistes les rythmes du zouk sont intégrés avec leurs musiques populaires traditionnelles telles que le Semba angolais ou le Funana capverdien. Le Kizomba est selon les angolais influencé par leur traditionnel semba, leur merengue angolais ainsi que par le »Kilapanda ». C’est bien évidemment un résumé très grossier mais cela représente l’essentiel pour mon argumentation. Par cet article, j’aimerais mieux comprendre les différences entre le Zouk et le Kizomba. En effet, il est difficile de distinguer ces deux styles mise à part par la langue utilisée. En effet, le zouk est en créole ou français et le kizomba est en portugais. À mon avis, il ne suffit pas de dire cette musique est un mélange de ci ou ça. Il faut le prouver de manière théorique et pratique en caractérisant les 2 structures musicales distinctes pour en différencier leur essence propre. Pour l’instant aucun site le fait sérieusement. Nous pouvons prendre comme comparaison la Salsa et Timba. Contrairement à le Kizomba et au Zouk, ces 2 styles se distinguent assez facilement de façon purement intuitive. De plus, les multiples différences sont expliquées dans de nombreux ouvrages et articles. C’est assez complexe et cela prend beaucoup de temps pour comprendre les centaines de pages dédiées à ce sujet, nous reviendrons peut-être dans un autre article sur ce sujet. En l’absence d’explication claire sur la différence entre le Zouk et le Kizomba, je considére que le Kizomba est juste du Zouk Angolais comme il existe du Zouk brésilien ou d’autres. Considérée par les kizombaphobe comme vulgaire par ces vagues des hanches, la danse Kizomba est incontestablement une danse à part entière, des pas et des passes spécifiques empruntés à la Semba et au Tango. La raison de son succès en Europe est sans doute sa structure claire tout en étant une danse collée. Le Kizomba a en effet des pas bien définis tandis que le Zouk collé-séré est constitué de plus de mouvements du corps difficilement enseignables. J’ai entendu il y a peu: » le Kizomba va remplacer la Salsa!!!! » Suite à cette phrase, mon esprit résistant s’est immédiatement éveillé. La musique Salsa est éternelle comme la musique classique ou le Jazz parce qu’elle est musicalement très riche. Par contre, le Kizomba, suivant les tendances actuelles consistant à créer des musiques les plus commerciales et fades possibles, est musicalement très pauvre. En tout cas, c’est mon avis. Deuxièmement, la danse est quand même plus intéressante que la Kizomba et offre un grand nombre d’émotions. Le Kizomba joue surtout sur l’aspect romantique. La Salsa s’adapte aux innombrables sentiments transmis par la musique. La Salsa s’est beaucoup plus développée en incluant d’innombrables influences de danses traditionnelles cubaines mais aussi de danses latines, latino-américaines et européennes. Le Kizomba a encore beaucoup de chemin à faire pour concurrencer la Salsa. L’engouement pour le Kizomba est sans doute un phénomène de mode qui ne survivra pas à l’épreuve du temps. Je vous encourage à écrire vos avis (même négative) sur cette article, de me fournir des sources intéressantes sur les différences entre Zouk et Kizomba, de me donner des liens d’articles sur ce sujet. Des idées sur des sujets d’articles futures sont aussi les bienvenues. Hasta la pista!!! Amigos!

8 thoughts on “Zouk vs Kizomba”

  1. Je suis de la génération zouk… j’avais 8 ans quand kassav’ a sorti son premier album… c’est simple notre zouk qui est caractérisé par le son du « ti boi » ( bambou frappé par une baguette de batterie) sous un rythme de biguine ( main droite) , ou gro ka ou bé lè …. ce jeu rythmique on le joue aussi sur le rimshot de la caisse claire , actuellement…. , sans oublier le jeu rythmique à la guitare de Jacob dévarieux, etc…. le zouk était donc né…. Ce zouk quelque soit la nation, quelque soit la langue, même sur Mars, je l’entendrai, je dirai que c’est du zouk… Les angolais l’ont entendu lors du concert de kassav’ en 1985 et l’on mis à leur sauce tant mieux…. Encore une fois, moi, j’entends du zouk, cette musique qui a percé mon enfance…. Par conséquent, je n’ai a pas a prouvé que cette musique soit kizomba ou zouk… puisque j’entend du zouk….

    1. Je ne connaissais pas ces informations sur le zouk. Merci de l’avoir partager, peux-tu m’en dire plus sur les rythmes du zouk ou connais-tu des sources ou je peux trouver plus d’info. Je sais que comme dans beaucoup de musiques antillaises la musique est fondée sur le « tresillo » (le 3 de la clave son), souvent noté simplifié comme cela: xoox ooxo donc les « x » sont les frappes et les « o » sont les pauses.

  2. Pour moi la kizomba n’a pas tué le zouk mais l’ont mit à leur sauce.Pour la communauté antillaise le zouk sera toujours devant, car il a une histoire. Et ce n’est qu’un phénomène de mode, qui va retomber car les européens et occidentaux en général la danse n’est qu’une manière d’étaler leur savoir et non une expression, un sentiment comme peut être le.zouk.Pour les antillais ou la salsa pour les latinos

  3. L’article est très interessant et laisse paraître une certaine ouverture d’esprit. Je ne pense pas que la kizomba soit qu’un phénomène de mode même s’il est vrai qu’il est à la mode actuellement. Je pense qu’il va grandir et se dissocier du monde salsa et non pas la remplacer. Je suis des antilles et j’avoue que j’ai fait pas mal de recherche sur internet concernant la kizomba. Même si beaucoup le nie ou l’ignore (particulièrement les jeunes lusiphones, bercé s dans cette musique depuis leur enfance) la kizomba est un zouk angolais ou capverdien comme on veut. Cela vient du fait qu’il n’existe pas un zouk mais des zouks ou des styles de zouk différents. Kassav l’a voulu ainsi…ils ont fait en fait une musique évolutive parce qu’ils n’ont rejeté aucun rythme de la caraïbes mais qu’ils les ont tous intégré. Deux rythmes se distinguent : le bele qui fait le bruit du ti-bois, le gros ka représenté par la bass et le tempo. La guitare zouk avec son washe inventé par Jacob desvarieux est le rytme du chouval bwa. Et par dessus on peux ajouter des rytmes de soca, salsa, compas etc… synthétisé par un instrument… du coup kassav a tout expérimenté. Le rythme qui pourrait sembler différents dans la kizomba ne l’est pas puisque le zouk l’a déjà expérimenté. Le zouk des années 80-90 est tellement riche qu’il existe rarement à cette epoque 2 zouks identiques. Le zouk de jean michel rotin est différent de celui de tony chasseur qui diffère de Tanya st val…de eric virgal…de zouk machine…le zouk vit avec son époque tout en puisant dans ses racines…exactement comme l’on fait les angolais en y ajoutant les rythmes de chez eux mais en gardant la base zouk et. La façon de chanter zouk. De plus, les antilles françaises et le cap vert on eu des parcours musicales similaires à leur insu. J’ai découvert qu’ils ont une culture de la musique mazurka comme nous et que certains autres rythmes sont proches.

  4. J’ai oublié ma source…elle est sonore. Kassav explique en concert instrument par instrument comment faire un zouk. C’est la même base qui est utilisée aujourd’hui pour faire du zouk en live et chose pas étonnante…de la kizomba (non pas en machine mais en live)

    Regarder « Mix – kassav’ apré zouk la (live) » sur YouTube
    Mix – kassav’ apré zouk la (live) : http://www.youtube.com/watch?v=cLHDESesBts&list=RDcLHDESesBts

  5. Pour moi,
    Le kizomba à son intérêt…il est entrée dans une phase plus moderne dans les sonorités. Quand a savoir si la structure musicale est différente, je rejoindrai les commentaires plus haut: le zouk présente tellement de variantes, que le kizomba ne semble être qu’une variante de plus.
    Néanmoins, comme je ne suis pas originaire du Cap-Vert …le kizomba présente deux autres intérêts majeurs :
    1/ je ne comprends pas les paroles…et l’aspect un peu niais et répétitif des paroles zouk que je comprends disparaît.
    2/ le phrasé des chanteurs et surtout des chanteuses (ex: nha baby) donné une touche d’exotisme nouvelle à mes yeux…voire un peu plus classe. Quand une capverdienne chante (Césaria Evora)…je trouve ça beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *